GOUTTE À GOUTTE

ACCOMPLIR L’IMPOSSIBLE

Nous pensons que lorsqu’on est libre de bouger, tout devient possible. Dans tout ce que nous faisons, nous cherchons à aider les gens à se surpasser. Chaque effort, si petit soit-il, marque un pas en ce sens.

Mais nous nous attaquons aussi à notre « mission impossible » : une société débarrassée des émissions polluantes. La première étape est la Mirai, une voiture qui ne rejette que des gouttes d’eau.

Voici comment s’accomplit l’impossible, pas à pas, goutte à goutte.

LA VOITURE QUI NE REJETTE QUE DES GOUTTES D’EAU

 

/

Extérieurement, la Mirai pourrait passer pour une berline quatre portes classique. À tous points de vue, elle est aussi pratique, sûre et facile à conduire, possède une autonomie d’environ 500 km et fait le plein en quelques minutes. À cette différence près qu’elle ne roule pas à l’essence, mais à l’hydrogène.

/

Car le cœur de la Mirai est une pile à combustible très évoluée qui convertit en électricité l’hydrogène stocké sous pression dans un réservoir. Les voitures à pile à hydrogène ressemblent aux véhicules hybrides-électriques de nouvelle génération, à l’exception de leur échappement : il ne rejette que de l’eau. Ici, aucune émission nocive de dioxyde de carbone, d’oxydes d’azote ou de matières particulaires. Et inutile de la recharger : il suffit de faire le plein, comme pour n’importe quelle voiture conventionnelle.

/

Goutte à goutte, la Mirai fait de l’impossible une réalité. Pour réduire l’impact environnemental de leurs flottes, des entreprises, des sociétés de taxis et d’autopartage, et même des forces de police ont, dans le monde entier, adopté les avantages de la Mirai, une voiture révolutionnaire zéro émission.

MÉTAMORPHOSER LA SOCIÉTÉ POUR ÉLIMINER LES ÉMISSIONS POLLUANTES

/

Notre monde a besoin d’une source d’énergie nouvelle, une alternative durable aux carburants fossiles. La réponse ? L’hydrogène. Fabriqué à partir d’énergie renouvelable (solaire ou éolienne, par exemple), l’hydrogène est totalement décarboné. Et, contrairement à d’autres sources d’énergie, il est facile à stocker et à transporter en grande quantité. Pour couronner le tout, son unique sous-produit est l’eau.

/

Bien sûr, la transition demandera du temps...mais l’hydrogène commence déjà à changer le paysage du transport routier et s’apprête à aller bien au-delà. En fait, il pourrait représenter près d’un cinquième de la consommation énergétique mondiale à l’horizon 2050. Motorisation automobile, alimentation électrique d’usines, chauffage domestique et de bureaux...nous travaillons sans relâche pour concrétiser notre vision d’une société de l’hydrogène, débarrassée des émissions polluantes.

La voilà notre « mission impossible ». Et nous sommes bien décidés à l’accomplir, goutte à goutte.

Voici comment nous comptons réaliser l’impossible

/
Bus à pile à combustible Le bus Toyota Sora repose sur le système de pile à combustible TFCS (Toyota Fuel Cell System) mis au point pour la Mirai. Il affiche d’excellentes performances environnementales puisqu’il n’émet ni CO2, ni substances préoccupantes, et peut même faire office de générateur électrique en cas de catastrophe. Toyota prévoit la mise en service d’une bonne centaine de ces bus, principalement dans l’agglomération de Tokyo, en prévision des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2020.
/
Poids lourds à pile à combustible Depuis sa mise en service en avril 2017, le poids lourd Alpha du Project Portal a enregistré plus de 16 000 km d’essais et de transports réels sur courtes distances dans les ports de Long Beach et Los Angeles, et aux alentours, sans autre émission que de la vapeur d’eau. Un nouveau poids lourd baptisé Beta en interne porte désormais l’autonomie à plus de 480 km, ce qui renforce les capacités de ces ports en matière de transport propre, tout en réduisant l’impact écologique de leurs opérations.
/
Chariots élévateurs à pile à combustible Toyota a déployé 20 chariots élévateurs à pile à combustible fabriqués par Toyota Industries Corporation, sur son site de production de Motomachi à Toyota City. L’entreprise a également bâti une station-service destinée à ravitailler ces chariots en hydrogène. Elle compte poursuivre le remplacement des chariots classiques par ces versions à hydrogène, ce qui devrait représenter 170 à 180 unités sur le site de Motomachi d’ici à 2020.
/
Toyota Tri-Gen Pour supprimer totalement les émissions de CO2 de son site Toyota Logistics basé au port de Long Beach, Toyota construit actuellement la centrale électrique Tri-Gen à piles à combustible à carbonate, la première au monde d’une capacité de plusieurs mégawatts. Cette installation 100 % renouvelable utilisera des biodéchets issus de l’agriculture pour produire l’eau, l’électricité et l’hydrogène destinés à alimenter les activités portuaires de Toyota Logistics Services (TLS).

En savoir plus sur l’hydrogène

Para Tech Para Tech Andrea Eskau, ingénieur Toyota et multi-médaillé d'or aux Jeux Paralympiques, s'est associé pour repousser les limites de ce qu'il est possible de faire dans le sport cycliste. Les solutions de mobilité Les solutions de mobilité Depuis plus de 85 ans, Toyota s'attache à innover pour rendre la vie meilleure. Nous avons beaucoup avancé, mais il nous reste énormément à faire. Nos regards sont tournés vers l'avenir pour que nous puissions aller encore plus loin : nous voulons faire de la mobilité en toute liberté un droit fondamental des hommes et des femmes du monde entier.
Cookies sur le site web Toyota

Nous utilisons des cookies sur notre site Web pour vous fournir un meilleur service et afin de vous recontacter dans le cadre d’actions commerciales. Si cela vous convient, continuez à utiliser le site Web comme d'habitude, ou découvrez comment modifier les paramètres de vos cookies ici.

Confirmez vos préférences en cochant la case si vous êtes d'accord ou désélectionnez si vous n'êtes pas d'accord:

OK