INNOVATION

L’hydrogène : le carburant de demain !

Lorsque vous roulez à l'hydrogène, vous n'émettez que de l'eau et vous faites rapidement le plein. C'est pourquoi, dans le passage à l'énergie durable, l'hydrogène remplace de plus en plus souvent les carburants fossiles et constitue une alternative de choix à l'électricité. L'hydrogène peut être employé aussi bien sur terre que dans l'eau ou en l'air. Toyota joue un rôle de pionnier avec toute une série de véhicules innovants.

Toyota Mirai, prête à conquérir le monde
La Toyota Mirai est la première voiture particulière 100 % conçue pour rouler à l'hydrogène. Depuis son lancement en 2014, plus de 6 000 exemplaires en ont été vendus. Mais Toyota ambitionne de booster encore ses ventes. D'ici 2030, Toyota produira plus de 30 000 véhicules électriques dotés d'une pile à combustible (FCEV – Fuel Cell Electric Vehicle), diminuant conséquemment le prix des successeurs et variantes de la Toyota Mirai. Les possibilités d'alimentation des véhicules continueront d'être développées en parallèle.

Toyota joue un rôle de pionnier dans le passage à l'hydrogène, avec toute une série de véhicules innovants.

Des bus à hydrogène à Tokyo et Anvers
Les piles à combustible sont parfaitement indiquées pour les véhicules personnels et le transport de marchandises. Ses émissions nulles constituent un atout important pour les villes désirant limiter les émissions nocives. L'eau est en effet son seul produit résiduel. En 2017 déjà, Toyota a livré des bus à hydrogène à Tokyo. D'ici les Jeux olympiques de 2020, plus de 100 de ces bus rouleront dans la capitale japonaise. Plus près de chez nous, Van Hool a commencé à produire des bus à hydrogène, entre autres pour De Lijn en Belgique.

Toyota joue un rôle de pionnier dans le passage à l'hydrogène, avec toute une série de véhicules innovants.

Toyota est convaincue que l'hydrogène nous permettra de renforcer notre mobilité pour les 100 prochaines années.


Camions et chariots élévateurs
L'industrie aussi fait les yeux doux aux piles à combustible. Plusieurs projets pilotes réussis ont d'ores et déjà abouti à des applications. Cela fait ainsi déjà quelque temps que le port de Los Angeles utilise des camions Toyota dotés d'une pile à combustible. Ces engins de 40 tonnes ont une puissance de 650 ch et constituent une alternative écologique aux vieux diesels polluants.

Les chariots élévateurs à hydrogène Toyota sont eux aussi populaires auprès des entreprises industrielles soucieuses de limiter leurs émissions de CO2, d'autant plus que l'hydrogène est un produit résiduel du processus de production de certains secteurs.

Energy Observer, le premier navire hydrogène autour du monde
Le transport routier n'est pas seul à utiliser l'hydrogène. Toyota Motor Europe est partenaire d’Energy Observer, le premier navire hydrogène autour du monde. Lancé en 2017 en France, Energy Observer démontre des solutions qui permettent d’extraire l’énergie de la nature sans la polluer. Le navire est vitrine des technologies qui sous-tendront les réseaux électriques de demain, afin d’assurer leur rendement et leur exploitation à grande échelle.

C’est précisément ce modèle, basé sur différentes sources d’énergie renouvelable et différents moyens de stockage énergétique que l’équipe d’Energy Observer entend promouvoir lors de son tour du monde de six ans qui se terminera en 2020 à Tokyo à temps pour les Jeux Olympiques.

Avec un système de production d’hydrogène décarboné à partir d’eau de mer, l’hydrogène est au cœur même de la mission Energy Observer et la raison première de la participation de Toyota Motor Europe. Il procure au navire un avantage de poids considérable (50 % de son tirant d’eau), comparativement au seul stockage de l'électricité dans des batteries.

Toyota joue un rôle de pionnier dans le passage à l'hydrogène, avec toute une série de véhicules innovants.

Hydroville, le bateau cobaye de la CMB
En Belgique, l'armateur anversois CMB a conçu l'Hydroville, le premier navire à passagers à hydrogène, qui fera la navette entre Anvers et Kruibeke. L'Hydroville brûle de l'hydrogène dans un moteur diesel adapté qui n'émet ni CO2, ni particules fines, ni oxydes de soufre. La CMB ambitionne d'appliquer également cette technologie propre aux moteurs auxiliaires des gros navires de mer, et l'Hydroville fait donc office de cobaye à cet égard.

Même le train roule à l'hydrogène
Depuis un certain temps déjà, le constructeur de trains Alstom teste des locomotives à hydrogène, une alternative solide et écologique aux locomotives diesel pour des trajets où aucune ligne électrique aérienne n'est présente. Selon Alstom, une seule éolienne suffit à faire rouler cinq locomotives électriques. Cet été, un premier train à hydrogène va déjà être mis en circulation dans le nord de l'Allemagne. La zone portuaire gantoise est également intéressée.

L'hydrogène remplace de plus en plus souvent les carburants fossiles et constitue une alternative de choix à l'électricité.

« Une seule éolienne suffit à faire rouler cinq locomotives »

Jörg Nikutta
Alstom


Des vols écologiques à bord du HY4
Le premier avion zéro émission a déjà fait son baptême de l'air. Le HY4 peut accueillir quatre personnes et est alimenté par une pile à combustible. L'hydrogène est transporté dans des citernes à haute pression et l'électricité est stockée dans des batteries lithium-ion. Celles-ci alimentent le moteur électrique qui fait tourner l'hélice.

Le HY4 est doté d'un moteur électrique de 80 kW et affiche une vitesse de pointe de 200 km/h et une vitesse de croisière de 145 km/h. Son autonomie de vol est de 750 à 1 500 km, en fonction de sa vitesse, son altitude et sa charge.

L'hydrogène remplace de plus en plus souvent les carburants fossiles et constitue une alternative de choix à l'électricité.


Toyota

Découvrez ici toute la gamme de Toyota

En savoir plus sur Toyota

Cookies sur le site web Toyota

Nous utilisons des cookies sur notre site Web pour vous fournir un meilleur service. Si cela vous convient, continuez à utiliser le site Web comme d'habitude, ou découvrez comment modifier les paramètres de vos cookies ici.

Confirmez vos préférences en cochant la case si vous êtes d'accord ou désélectionnez si vous n'êtes pas d'accord:

OK