Sport

Pas de course cycliste sans la flotte Toyota !

Une équipe fiable sur quatre roues étincelle sur le parking de la Royale Ligue vélocipédique belge (RLVB). Une vingtaine de Toyota ont été déployées l'année dernière pour soutenir cette ligue cycliste et y jouent un rôle de premier plan. Tom Van Damme, président de la ligue, fait, après un an, le bilan de ce partenariat logistique avec Toyota. « Avec Toyota, c'est l'accord parfait, tant pour ce qui concerne nos besoins pratiques que nos ambitions durables. »

Un printemps chargé pour le cyclisme
Le lundi matin suivant le week-end d’ouverture du classique cycliste belge du printemps. Tom Van Damme ferme la portière de sa Toyota et ouvre les portes du bâtiment de la ligue, situé avenue du Globe à Bruxelles.

Gand-Wevelgem s'est terminé hier sur une finale trépidante – remportée par le Norvégien Alexander Kristoff –, mais Van Damme pense déjà au Tour des Flandres du week-end prochain. Pas le temps de faire du sur-place. Le chef doit toujours rester en tête de course. Van Damme sait cependant que, sans une équipe fiable pour l'aider et du matériel de la meilleure qualité, les choses seraient nettement plus compliquées.

Le rôle crucial des voitures
Une équipe fiable sur quatre roues étincelle sur le parking de la ligue cycliste : une vingtaine de Toyota. « Le rôle des voitures est crucial dans le cyclisme. Les coureurs s'affrontent sur des routes publiques, et c'est ce qui rend notre sport unique. »

« Pendant les courses, les coaches suivent leurs coureurs. Il faut leur faire passer du matériel en route. Le jury s'en sert pour suivre la course, et l'équipe de radio en fait le compte-rendu. Tout le monde participe à la course en voiture. Et il y a aussi les déplacements pour les entraînements des équipes nationales », explique Van Damme.


Une marque forte en tous points
Les voitures sont donc utilisées de diverses manières. « C'est pourquoi il nous fallait un partenaire automobile avec une vaste flotte, un partenaire qui a une solution à présenter pour chacun de ces besoins spécifiques », poursuit Van Damme.

En 2018, la RLVB s'est donc associée à Toyota. « Cette marque dispose de modèles compacts, comme le Verso, de berlines larges avec beaucoup d'espace pour le matériel, comme l'Auris Touring Sports, et aussi de minibus pour les coureurs. » Et, bien entendu, sa solide réputation en matière de qualité a aussi pesé dans la balance. « Une voiture qui tombe en panne pendant la course, ce n'est absolument pas envisageable. »

Une image parfaite pour le cyclisme
Selon Van Damme, la marque Toyota correspond à merveille à l'image du cyclisme. « Nous sommes un sport grand public. Tout le monde suit de près les courses ou fait lui‑même du vélo, aussi bien monsieur Tout-le-Monde qu'un directeur de banque. Toyota propose une gamme qui correspond à ces groupes-cibles. Il y a un modèle adapté à chaque fan de vélo. »

« En outre, la RLVB est très engagée dans le cyclisme féminin. Nous essayons de lui donner une vraie visibilité, et je pense que nous y parvenons. Je sais que cette attention portée à nos membres féminins est une piste intéressante pour Toyota. »

« Traverser les Ardennes avec des diesels polluants n'est plus une option. »

Le triomphe du durable
« En ce qui me concerne, l'aspect écologique est le plus important. La plupart de nos voitures sont des modèles hybrides. Il est bien connu que Toyota est un pionnier en la matière. Ces ambitions durables de Toyota sont pour nous un argument de poids pour bâtir une relation de collaboration à long terme. » 

« En effet, penser durable, c'est penser sur le long terme. J'estime que le cyclisme ne peut plus se permettre d'accompagner les coureurs à travers les Ardennes ou de rouler dans un parc naturel dans les Alpes avec des diesels polluants. Où passerait alors sa crédibilité ? »

Les voitures suiveuses polluantes hors course
Le développement durable, c'est le cheval de bataille du président de la ligue. « Les courses cyclistes, et par extension toute la culture du cyclisme, doivent aussi contribuer aux changements nécessaires en matière de mobilité, et cela implique l'abandon des voitures suiveuses polluantes. Je suis convaincu que d'ici cinq ans, des règles plus strictes seront imposées pour les voitures suiveuses. En tant que président de la Commission Route de l'UCI, c'est une chose que je martèle sans cesse. »

« La RLVB n'attend en effet pas que ces règles contraignantes existent, et ne compte certainement pas sur l'absence de politique en la matière, due au manque d'intérêt de nos politiciens. Nous avons trouvé en Toyota un partenaire ambitieux qui est sur la même longueur d'onde que nous. »


Une conduite souple
Les réactions à la conduite des voitures sont extrêmement positives. Derrière le volant, ce sont souvent des jeunes à la conduite plutôt fougueuse. « Je constate qu'une hybride ne fait aucune différence à ce niveau. Cela fait un an que je roule moi-même en hybride, et sa conduite est souple. Elle est également pratique en ville, tout en gardant une consommation économique. » La RLVB organise une vingtaine de championnats belges pendant la saison cycliste. « En un an, j'ai parcouru pas mal de kilomètres. Cela permet de bien évaluer une voiture. »

Chaque semaine à vélo
Tom Van Damme doit maintenant se remettre au travail. Le deuxième volet du printemps cycliste belge approche. Mais il espère tout de même pouvoir faire un peu de vélo pendant cette semaine chargée. « Bien entendu, rien ne surpasse le vélo. Été comme hiver, j'essaie de rouler deux à trois fois par semaine en vélo de route ou en VTT. Et si le temps n'est vraiment pas de la partie, je vais faire des tours de piste à Gand », conclut Tom Van Damme.


Toyota

Découvrez ici toute la gamme de Toyota


En savoir plus sur Toyota

Choisissez l’Hybride leader du marché Choisissez l’Hybride leader du marché En tant que leader sur le marché des véhicules Hybrides, nous avons perfectionné nos voitures afin d'obtenir une gamme inégalée de modèles hybrides convenant à tous les styles de vie. Toyota présente : Driven - L’histoire de l’Energy Observer Toyota présente : Driven - L’histoire de l’Energy Observer Nous suivons l’équipe de l’Energy Observer lors d’une escale à Venise, une ville devenue un symbole de la lutte contre un environnement en mutation. La Toyota Collection à Cologne La Toyota Collection à Cologne À Cologne, la Toyota-Allee abrite un véritable musée Toyota. Vous pouvez y admirer une belle collection de Toyota anciennes et voitures de course historiques de Toyota Motorsport GmbH. Toyota: fin prêt pour le WLTP Toyota: fin prêt pour le WLTP Toyota est un des plus grands constructeurs automobiles au monde. Toyota entend réduire les émissions de CO2 des voitures vendues de 90% à l’horizon 2050, et est le leader du marché des voitures hybrides.
Cookies sur le site web Toyota

Nous utilisons des cookies sur notre site Web pour vous fournir un meilleur service et afin de vous recontacter dans le cadre d’actions commerciales. Si cela vous convient, continuez à utiliser le site Web comme d'habitude, ou découvrez comment modifier les paramètres de vos cookies ici.

Confirmez vos préférences en cochant la case si vous êtes d'accord ou désélectionnez si vous n'êtes pas d'accord:

OK