Innovation

Toyota RAV4 : Hybride, un point, c’est tout !

Et si le groupe Toyota avait vu juste en développant de nombreux modèles hybrides qui se rechargent automatiquement en roulant ? Voilà un aspect du futur de l'automobile dont on ne vante jamais assez les mérites. Rouler, un point c'est tout ; les deux moteurs, l’un thermique à essence, l'autre électrique, font le reste. La simplicité même !

Toyota invente le SUV compact des beaux quartiers
Janvier 1994, il y a de cela 25 ans : le public belge a l’occasion d’admirer en avant-première, sur le stand Toyota du Salon de l’automobile, un prototype très proche de la réalité, un certain Toyota RAV4, pour « Recreational Active Vehicle with 4 wheels drive » ; inutile de traduire, tout le monde a compris.

Quelques mois plus tard, au cœur de l’été, je participe aux essais presse de ce premier SUV, de style « tout terrain », très compact et long de 3,69 m ! Toyota vient donc d’inventer un SUV « des beaux quartiers », tout à fait différent des autres mais capable de sortir des sentiers battus. Le succès est immédiat.

Et cette réussite ne va pas se démentir tout au long de sa brillante carrière, puisque ce Toyota RAV4, livrable au fil des années en différentes motorisations essence et diesel, mais aussi en version hybride, a été fabriqué à plus de huit millions d’exemplaires, confirmant ainsi son succès.
Marre des voitures ennuyeuses
Et l’histoire se poursuit : à l’occasion de la naissance de la 5e génération, en ce début d’année, Toyota a voulu marquer un grand coup par le biais de son président Akio Toyoda, petit-fils du fondateur de l’entreprise, pilote amateur à ses heures et doté d’un fameux coup de volant ; un véritable « passionné de bagnoles », avec des idées bien arrêtées en matière d’automobile.

Lors de la présentation presse de cette 5e génération de Toyota RAV4, il a fait afficher sur un écran géant, bien avant la conférence de presse, une expression qui en dit long sur sa vision du futur de l’automobile : « No more boring cars », soit « Marre des voitures ennuyeuses ». Un message clair comme de l’eau de roche ! Cette volonté d’évolution se retrouve à la fois dans les derniers modèles présentés par Toyota, comme la nouvelle Corolla, mais aussi le Toyota RAV4.


Toyota RAV4 hybride, la 5e génération est la bonne !
Cette dernière version du Toyota RAV4 est entièrement nouvelle, d’autant plus qu’elle opère un sérieux changement de cap, n’hésitant pas à repenser une hybridation que le numéro 1 nippon maîtrise déjà à merveille depuis 1997 avec l’arrivée de la première berline Toyota Prius, devenue aujourd’hui un best-seller ainsi qu’une solide référence parmi les « modèles hybrides qui se rechargent en roulant ».

Ce Toyota RAV4, qui a une sacrée « bouille », donne également l’impression d’être plus sérieux et costaud, tout en étant bâti sur une toute nouvelle plateforme opérant sur un châssis, nouveau lui aussi, répondant au nom de TNGA (Toyota New Global Architecture) et que l’on va retrouver sur bon nombre de nouveaux modèles Toyota. Ce SUV plutôt imposant et au caractère bien affirmé est donc toujours bâti sur une longueur de 4,60 m, tout en rejetant ses roues aux quatre coins du véhicule avec un empattement rallongé de 3 cm.

Avec en prime une importante surface vitrée et une allure un rien plus sportive, le tout associé à une belle habitabilité pour 4 à 5 personnes, surtout aux places arrière. La capacité du coffre n’est pas en reste : de 580 l, le volume peut passer à près de 1700 l si l’on rabat les dossiers arrière, créant ainsi un plancher presque plat.

Petit gadget intelligent à souligner, le rétroviseur intérieur peut se transformer en écran qui affiche l’image prise par une caméra placée au sommet de la lunette et dirigée vers l’arrière. Un détail bien utile lorsque le coffre à bagages est rempli jusqu’au toit.


Un moteur thermique au top de l'efficience
Si ce Toyota RAV4 est toujours proposé avec un moteur thermique essence 2 l de 175 ch et 208 Nm de couple, ne passez surtout pas à côté de la toute nouvelle version hybride, d’un contenu technologique nettement plus sophistiqué et qui remplace très avantageusement le moteur diesel qui n’était pas idéal en matière de rejet de particules d’azote (NO2) ; le Toyota C-HR hybride ne rejette que 9,6 mg de NO2, soit 92,5 % de moins qu’un bloc diesel. Sans commentaires !

Sur ce nouveau Toyota RAV4 hybride, le moteur thermique atteint désormais une efficience record de 41 % et est secondé par un bloc électrique faisant office de moteur/générateur de 120 ch et 202 Nm dès les premiers tours de roues.

Sur la version à quatre roues motrices, un autre moteur électrique est rajouté sur le train arrière avec, cette fois, 55 ch et 121 Nm, ce qui en fait un 4x4 « tout terrain » mais sans la moindre liaison mécanique entre les deux essieux. De quoi pouvoir s’aventurer en dehors des sentiers battus.


218 ch en tandem, deux ou quatre roues motrices
Dans le cas de la version hybride deux roues motrices essayée (située dans une fourchette de prix comprise entre 36 000 € et un peu plus de 43 000 € avec cinq niveaux d’équipements), on note que le moteur thermique combiné au bloc électrique fournit cette fois 218 ch, contre 197 ch pour la génération précédente.

Elle affiche près de 400 Nm de couple dès le démarrage, alors que la transmission vers les roues avant s’effectue via un système de trains planétaires qui fonctionne un peu comme une boîte CVT à variation continue. Cette transmission a cependant été nettement améliorée !

Il faut dire qu’avec un moteur thermique nettement plus coupleux, un bloc électrique qui fournit davantage de « peps » au démarrage et une batterie de plus forte capacité de type nickel-hydrure métallique, tout se passe beaucoup mieux. Avec 180 km/h en pointe et des accélérations de 0 à 100 km/h en un peu plus de 8 s, ce n’est pas un foudre de guerre mais compte tenu du poids de l’engin, les deux machines thermiques et électriques font le travail, et bien mieux qu’avant.


Rouler en mode électrique entre 50 et 70 % du temps
On se rend également compte à l’usage que les ingénieurs ont favorisé la traction électrique et que le mode EV (Electric Vehicle), qui s’affiche en couleur verte sur le tableau de bord, s’allume beaucoup plus souvent qu’auparavant. À la moindre descente, au lever de pied de l’accélérateur ou bien lors de chaque freinage ou décélération, c’est du pur bonus : il ne consomme plus une seule goutte d’essence !

Ce Toyota RAV4 devient dès lors une véritable tirelire car, sur 50 à 70 % du temps de roulage, c’est le moteur électrique qui prend le relais. Et pour cela, pas besoin de câbles de recharge encombrants à la maison ou sur des prises publiques. Toyota vous simplifie la vie, tout s’effectue en roulant ! Quelle tranquillité d’esprit ! Pas besoin de penser à recharger le bloc électrique, le système s’en charge automatiquement.

Une consommation incroyablement basse
J’ai en outre vraiment été abasourdi par la consommation d’Eurosuper, car avec un poids à vide proche des 1 600 kg (il peut aussi tracter quelque 1 650 kg), ce grand Toyota RAV4 se contente en moyenne de 5,8 l/100 km : tout simplement stupéfiant. Cette très basse consommation de carburant fossile s’inscrit à merveille dans la philosophie Toyota.

Hybride, hybride, hybride
Depuis le début de ce siècle, Toyota et Lexus ont déjà produit plus de 12 millions de véhicules hybrides, permettant ainsi d’économiser quelque 29 milliards de litres de carburant et de rejeter dans l’atmosphère quelque 90 milliards de tonnes de CO2 en moins : la planète vous dit merci !

Actuellement, Toyota propose en Belgique sept modèles hybrides qui représentent près de la moitié des ventes du géant nippon, contre 11 chez Lexus pour 99,9 % des ventes ! Au niveau mondial, Toyota et Lexus ont récemment franchi la barre des 12 millions de véhicules hybrides fabriqués depuis 1997 ; un record qui sera bien difficile à battre !



Toyota

Découvrez tout sur le Toyota RAV4
Découvrez tout sur les voitures hybrides

En savoir plus sur Toyota

Choisissez l’Hybride leader du marché Choisissez l’Hybride leader du marché En tant que leader sur le marché des véhicules Hybrides, nous avons perfectionné nos voitures afin d'obtenir une gamme inégalée de modèles hybrides convenant à tous les styles de vie. Toyota présente : Driven - L’histoire de l’Energy Observer Toyota présente : Driven - L’histoire de l’Energy Observer Nous suivons l’équipe de l’Energy Observer lors d’une escale à Venise, une ville devenue un symbole de la lutte contre un environnement en mutation. La Toyota Collection à Cologne La Toyota Collection à Cologne À Cologne, la Toyota-Allee abrite un véritable musée Toyota. Vous pouvez y admirer une belle collection de Toyota anciennes et voitures de course historiques de Toyota Motorsport GmbH. Toyota: fin prêt pour le WLTP Toyota: fin prêt pour le WLTP Toyota est un des plus grands constructeurs automobiles au monde. Toyota entend réduire les émissions de CO2 des voitures vendues de 90% à l’horizon 2050, et est le leader du marché des voitures hybrides.
Cookies sur le site web Toyota

Nous utilisons des cookies sur notre site Web pour vous fournir un meilleur service et afin de vous recontacter dans le cadre d’actions commerciales. Si cela vous convient, continuez à utiliser le site Web comme d'habitude, ou découvrez comment modifier les paramètres de vos cookies ici.

Confirmez vos préférences en cochant la case si vous êtes d'accord ou désélectionnez si vous n'êtes pas d'accord:

OK