1. Owners
  2. Campagnes de rappel
Je souhaite...
Je souhaite...

Rappels

Votre sécurité est notre principale priorité

✔️ Les rappels n’engendrent aucun frais

✔️ Un processus sans tracas 

NOTRE PROCÉDURE DE GESTION DES CAMPAGNES DE RAPPEL

Nous mettons tout en œuvre pour prendre en charge toutes les voitures concernées par une campagne de rappel aussi rapidement et efficacement que possible. La sécurité de nos clients est notre principale priorité.

LA PROCÉDURE

 
  1. Vérifiez si votre voiture est concernée
    Saisissez le numéro d’identification de votre véhicule (NIV) dans l’outil de vérification de rappel ou connectez-vous pour vérifier si votre véhicule est concerné par une campagne de rappel.
  2. Prendre un rendez-vous
    Veillez à prendre rendez-vous auprès de votre concessionnaire Toyota en choisissant la date et l’heure qui vous conviennent.
  3. Déposez votre véhicule pour les réparations
    Votre concessionnaire Toyota prendra soin de votre voiture et veillera à ce qu’elle soit prête à reprendre la route, en toute sécurité

NOUS SOMMES LÀ POUR VOUS SOUTENIR

Appelez-nous

0800 99 955

FAQS

Généralement, une campagne de rappel est organisée par le fabricant d’un produit en cas de problème susceptible d’en affecter la sûreté. Toutes sortes de produits peuvent faire l’objet d’un rappel, par exemple, des aliments, des jouets, des équipements électriques et des outils. Chaque année, des millions de voitures sont rappelées par de nombreux constructeurs, pour différentes raisons. Toyota ne fait pas exception à la règle. Nous nous préoccupons de la sécurité de nos clients et, par conséquent, nous mettons tout en œuvre pour rappeler et entretenir les voitures concernées aussi rapidement et efficacement que possible. 

Les propriétaires de véhicules sont informés au moyen d’un courrier ou d’un appel téléphonique. Par ailleurs, les propriétaires peuvent utiliser l’outil de vérification disponible ici pour déterminer si leur voiture est concernée par un rappel. Il leur suffit alors de saisir le numéro d’identification de leur véhicule (NIV). Les propriétaires peuvent également se connecter à leur site personnel (dans la mesure où ils disposent d’un compte utilisateur et ont enregistré leur véhicule sur le site), ou encore appeler un concessionnaire Toyota pour obtenir ces informations. 

Le NIV de votre voiture est indiqué sur votre document d’immatriculation. Il s’agit d’un code à 17 caractères composé de lettres et de chiffres. Vous le trouverez également sur le véhicule lui-même. L’emplacement de ce code sur votre véhicule est indiqué dans votre manuel du propriétaire. 

Si des rendez-vous sont déjà proposés dans votre région dans le cadre d’une campagne de rappel spécifique, vous pouvez programmer le vôtre en vous connectant sur le site Internet ou en contactant un concessionnaire Toyota. 

Il est possible que vous soyez contacté par votre concessionnaire Toyota, par le siège de Toyota ou par l’autorité locale en charge du secteur automobile de votre pays, selon la réglementation locale. 

Vous pouvez le vérifier à l’aide de l’outil de vérification de rappel Toyota. Vous pouvez également appeler votre concessionnaire Toyota local qui sera en mesure de vérifier cette information pour vous. 

Les voitures concernées par des rappels de sécurité ne doivent pas être utilisées. Si Toyota devait vous demander de cesser de conduire votre véhicule, la société vous contacterait directement. Dans tous les cas, vous pouvez contacter votre concessionnaire Toyota afin d’obtenir des informations complémentaires. Néanmoins, nous vous encourageons à soumettre votre véhicule à toute intervention requise dans le cadre d’un rappel en cours de validité dans les meilleurs délais. 

Toyota teste rigoureusement chaque élément de tous ses véhicules avant leur mise en production. Une fois les véhicules Toyota livrés à nos clients, nous continuons à surveiller leur performance par l’intermédiaire de nos processus internes, ainsi que grâce aux commentaires de nos concessionnaires et de nos clients. Lorsqu’un problème est identifié, nous estimons agir dans votre meilleur intérêt en rappelant votre voiture. 

Non, seuls les techniciens de Toyota doivent réaliser les modifications requises dans le cadre d’un rappel. 

Non, les services / réparations liés à un rappel sont effectués gratuitement. 

Cela dépend du modèle et de la nature du rappel. Votre concessionnaire Toyota vous informera des délais nécessaires pour réaliser les travaux sur votre véhicule. En cas de circonstances imprévues, les réparations peuvent prendre plus longtemps que prévu. Dans ce cas, votre concessionnaire Toyota vous tiendra informé de la situation. 

Une voiture de courtoisie peut vous être proposée dans le cadre de certaines campagnes de rappel. Veuillez noter que les voitures de courtoisie peuvent engendrer des frais, selon la région dans laquelle votre véhicule est pris en charge. 

Nous vous recommandons d’intervenir rapidement si vous découvrez que votre voiture est concernée par un rappel afin de réduire les risques potentiels dans les meilleurs délais. 

Nous vous recommandons d’intervenir rapidement si vous découvrez que votre voiture est concernée par un rappel afin de réduire les risques potentiels dans les meilleurs délais. Dans la mesure où les pièces sont disponibles pour les interventions requises par un rappel, nous vous recommandons de déposer votre véhicule afin de le faire réparer dans les plus brefs délais. 

Non. De nombreuses études indépendantes indiquent que les rappels n’ont pratiquement aucune incidence sur les taux de dépréciation des véhicules. 

Oui, mais vous devez en informer le nouveau propriétaire en lui précisant que ce véhicule fait l’objet d’un rappel. 

Selon nos informations, aucune police d’assurance automobile n’est affectée par un rappel en cours de validité. 

Non. Les techniciens chargés d’effectuer les réparations dans le cadre d’un rappel sont agrées par Toyota et hautement qualifiés. Ils prendront donc le plus grand soin de votre véhicule. 

Veuillez informer Toyota et les autorités concernées (dans la mesure où la loi l’exige) que vous n’êtes plus en possession de ce véhicule.